PEDAGOGIE


La motricité libre

La motricité libre est une pratique éducative mise en avant par la pédiatre Emmi Pikler. Au sein de notre établissement, cela consiste à laisser l’enfant évoluer à son rythme et en étant libre de ses mouvements. Cela revient à ne pas faire à sa place, à ne pas le mettre dans une position qu’il n’a pas acquise par lui-même mais aussi à proposer un espace aménagé de telle sorte à favoriser son développement.


La bienveillance et communication positive, l’accueil des émotions

Les dernières découvertes sur le cerveau des enfants nous permettent de mieux comprendre son développement mais aussi d’adopter des postures éducatives adéquates. Son cerveau étant immature, le petit enfant ne sait pas et ne peut pas gérer ses émotions, il n’a pas accès au raisonnement … En tant que professionnels, nous devons nous adapter et faire preuve d’empathie.

Nos pratiques permettent à l’enfant de se sentir écouté, de favoriser sa sécurité affective, de se sentir encouragé et valorisé, mais cela évite surtout les rapports de force entre adulte et enfant. Nous créons de ce fait une relation de confiance, nous devenons des repères pour l’enfant dans la mesure où nous sommes dans le non-jugement.


Respect de l’individualité de chaque enfant

Un enfant accueilli à la crèche fera partie d’un groupe. Mais il est unique avec ses propres émotions, ses propres ressentis, son propre caractère. C’est pour cette raison que votre enfant sera accueilli de la manière la plus individualisé possible en respectant son rythme, ses habitudes pour le repas, le sommeil, l’éveil…


Respect et développement de l’autonomie de l’enfant

En basant nos conditions d’accueil sur le respect de l’enfant, de son rythme de développement et de ses envies nous encourageons son autonomie, c’est-à-dire « faire par lui-même ».

L’équipe encourage également les enfants à ranger, à prendre leur bavoir, à nettoyer leurs expérimentations, etc…
L’enfant est traité comme un être à part entière et nous le faisons participer au maximum.
L’enfant prend confiance en lui et se sent valorisé. Sa dépendance envers l’adulte diminue à mesure que son autonomie grandit.